Clémentine Séverin

Un site utilisant unblog.fr

 

Histoires de vie !

Histoire de vie ou histoires de vie.
J’ai enfin trouvé ce que je vais vous écrire, tous les soirs. A n’importe quelle heure de la nuit, je mettrai mes doigts sur le clavier. Mon esprit sera déjà en mouvement. Mes doigts glisseront sur les touches. L’histoire commencera, car dans la réalité, elle sera terminée. Je me dirai que dans certaines circonstances, la fin n’est qu’un commencement et le commencement n’est qu’une fin. Ne pensez-vous pas ? Oui, c’est cela, je vous raconterai une histoire banale, une histoire de vie. 
D’ailleurs, je vais commencer.
Il devait être 13 heures quand je suis sortie de mon bureau. Et devant le bureau, deux collègues étaient à table. Elles étaient devant leur plateau approvisionné de bonnes choses à vous faire avoir l’eau à la bouche. Elles se mettent là,parfois, devant le bureau pour manger l’une en face de l’autre. Je leur souhaite le bonjour et la bonne année bien entendu ! . Et l’on discute tout en se plaignant de la société et de ses dérives et à un moment Rachida arrive. Rachida c’est l’hôtesse d’accueil. Elle ne s’appelle pas Rachida. Mais je l’appelle Rachida, parce qu’elle est comme un ministre dans cet établissement. Oui, oui, c’est vrai ! Les hôtesses ont un rôle plus important que nous le pensons, soyez en certain. Rachida, complètement affolée, nous dit que ça a failli « sauter » dans le 18ème arrondissement de Paris. Mais le type a été descendu par la police. Le type n’a pas eu le temps de se faire exploser ! ». Et là, nous nous sommes dits, que même nous, nous avions oublié les attentats. Nous avions bien voulu les oublier ou presque les oublier. Oui, c’est cela, nous avions simplement voulu ne pas y penser. Mais le souvenir sommeille en nous…Je vais vous raconter…
 Samedi dernier, je prends le métro à la Défense vers les 16 heures. Il n’y a presque personne dans le wagon dans lequel, je m’installe. Je suis ravie. Je me dis que personne ne m’ennuiera. J’ai la musique qui résonne dans ma tête. La musique de mon MP4. Toujours la même musique. De la musique dont je ne me lasse pas. Un mec arrive, sans bruit. Un chat ou un loup ? Il s’installe juste en face de moi. Des lunettes noires cachent ses yeux. Vêtements de cuir ou simili cuir noir. Des chaînes entre les boutons. Des chaînes sur les épaules. Et là, devant moi, face à moi, une rondeur autour de la taille. Non ! Une forme comme celle d’une cartouchière à peine cachée par le vêtement boursouflé. Et là, l’effroi repasse dans ma tête. Le lendemain des attentats de novembre dans le tram,  le métro, le RER, tous ces regards vides. Vidés de leur sens. Et cette ambiance ! Une ambiance et un silence indescriptibles. L’enfer nous rattrape en quelques instants !
Et la musique continue à résonner dans mes tympans et me ramène vers le large de la vie. Et le mec en face de moi, ne bouge pas. Il est comme une statue complètement figée. Je me dis que s’il se fait exploser, j’explose aussi. J’’irai  au paradis et lui ira en enfer ! Et le mec se lève. C’est vrai, nous arrivons au Pont de Neuilly. Je me dis qu’il veut m’épargner. Il va peut-être se faire exploser plus loin, à Neuilly, chez les riches ! Et il descend du wagon. Je suis soulagée ! La musique m’envahit. La vie reprend.  Et vers  13 heures Rachida nous rappelle la triste réalité.
Je vous promets de ne plus jamais dire que mon dernier jour sera le plus beau !
C.S.
Afficher l'image d'origine
Dans : Non classé
Par clementineseverin
Le 7 janvier 2016
A 22 h 43 min
Commentaires : 3
 

3 Commentaires

  1.  
    010446g
    010446g écrit:

    C’est ainsi que les terroristes ont gagné: dans notre imagination ils sont partout

    Dernière publication sur le radeau du radotage : reliques 10 (rappel: trouvé dans le calepin de mon grand-père

  2.  
    Aloysia
    Aloysia écrit:

    Il est vrai que les gens font une fixette sur les attentats, comme si la rumination du passé pouvait avoir une quelconque utilité. Alors que personne ne pet prévoir ce qui va se passer et que le mieux est e vivre tranquillement sans se poser de questions ! Bises et meilleurs voeux pour l’année qui vient.

  3.  
    claire
    claire écrit:

    Coucou Clémentine… Une petite histoire chaque jour? cela va être un peu contraignant… mais je e sais très très « écrivaine » Donc cela commence par un soir dans le métro. Un sujet d’actualité. Effectivement il y aura un après Janvier et Novembre 2015, et nous y pensons tous de plus que je viens de lire que Daesch à de super armes et robots… Pour tuer manquent pas d’imagination. Mais j’espère de tout cœur que tu auras de jolies petites histoires comme avant Bise de Nice claire

Répondre

 
 

Lovelybook |
Snake of Sadness |
Badbrain |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Oceiraconte
| L'évasion par les livres
| Booksmadness